L’Espagne en gros trail

 

Vendredi matin je retrouve Camille pour une randonnée gros trail de trois jours en direction de Cadaques .

Il fait beau et la température est idéale .

Nous commençons par la partie la plus technique (surtout avec des maxi trails ) , mais je ne suis pas inquiet.

Ayant déjà roulé avec Camille et sachant qu’une semaine avant notre rando Camille a fait un stage tout terrain pour trail chez Mr Jean Pierre Goy cela ne pouvait que bien se passer

et en effet ce fut le cas

Camille a piloté sa moto comme un chef mettant en application les techniques enseignées pendant son stage

les difficultés sont passées les unes après les autres sans encombre

A l’heure du pique nique nous savions que le plus dur était passé et que quelques soient les obstacles que nous pourrions rencontrer lors de notre parcours rien ne pourrait entraver notre cheminement !

Nous repartons pour une après midi beaucoup plus facile avec une portion de route et des pistes roulantes

Les paysages traversés sont magnifiques , le temps est clair ce qui nous permet de contempler des panoramas à couper le souffle !

Arrivé au gite Camille est un peu fatigué mais content de sa journée .

Après une bonne nuit de sommeil et un bon petit déjeuner nous attaquons une nouvelle journée de rando moto aux guidons de nos gros trail

aujourd’hui il fait encore beau ! la journée s’annonce bien

Nous passons en Espagne arrivant par des pistes larges et roulantes débouchant sur une route de rêve pour tous motards (des virages en pagaille avec des courbes jamais piégeuses et un revêtement au top !)

une petite pause café en terrasse pour contempler le paysage et nous voici sur les pistes espagnoles au guidon de nos motos

nous progressons à bon rythme quand tout à coup l’africa twin décide d’embrasser un muret !

Malgré l’opposition légitime de Camille cette dernière n’en fera qu’à sa tête !

au bilan rien de grave Camille est en bon état et sa moto s’en sort juste avec quelques traces qui donneront encore plus de charme à cette baroudeuse

Nous prenons une bonne pause déjeuner pour nous remettre de nos émotions

Nous en profitons pour adapter notre parcours de l’après midi pour terminer la journée en version balade

et c’est sur un rythme tranquille que nous arrivons en bord de mer pour y passer la nuit .

Le lendemain matin il fait toujours aussi beau mais nous avons un invité surprise .

Le vent est épouvantable des points à plus de 100 km/h rendent notre progression vraiment compliquée par moment à tel point que nous ne pourrons descendre de nos motos pour faire le tour du cap creus de peur qu’elles ne tombent .

En arrivant au restaurant nous pensons pouvoir nous détendre un peu mais avant même d’être rentré dans le restaurant le v-strom est emporté par une bourrasque qui le couchera au sol le faisant passer par dessus la béquille !

L’après midi sera aussi physique que la matinée et nous ne serons pas mécontents de nous mettre à l’abri du vent pour déguster un dernier petit café sur le port de Port-Vendres avant de nous séparer .

Ce n’est qu’un au revoir car quelque chose me dit que je devrais revoir Camille pour vivre avec lui encore plein d’autres aventures !

Flags Widget powered by AB-WebLog.com.