Loi des séries

 

 

Ce week-end je pars avec Jacques et Jean-Emmanuel pour une randonnée trail qui s’est décidée un peu à la dernière minute.

Il a fallu en plus s’adapter car nous partions au départ pour trois jours de rando mais Jean-Emmanuel ayant des impératifs professionnels, il ne pourra finalement pas être disponible plus de deux jours.

L’idée est donc de partir sur la rando deux jours « un week-end en Espagne » puis remonter sur Lézignan pour faire L’Alaric pour le troisième jour de rando de Jacques.

Jacques est arrivé à moto la veille de paris. Jean-Emmanuel lui vient de Rouen et a choisi l’option train de nuit avec une arrivée direct sur Perpignan.

Pour Jean-Emmanuel c’est un peu Noël puisqu’il peut enfin profiter du cadeau que lui a fait sa femme pour Noël !

Jean-Emmanuel a un tout petit peu d’expérience en Trail mais pour Jacques c’est sa première randonnée tout terrain à moto.

Nous partons sous le soleil, nous trouvons rapidement notre rythme de croisière et les kilomètres s’enchainent.

Un petit arrêt café en terrasse après une première partie piste et le passage de la frontière puis direction Perelada pour rejoindre notre restaurant pour le midi.

L’apéro sera pour moi car une fois n’est pas coutume, j’ai réussi à m’en mettre une !

Après un apéro et un très bon repas (oui il n’y a pas que sur les pistes que nous prenons du plaisir…) nous remontons sur nos petits trails pour rejoindre les criques entre Rosas et Cadaqués.

Arrivé sur la plage, petite sieste au soleil (à défaut d’une baignade puisque malgré un temps magnifique, mes deux compagnons de route n’étaient pas plus motivés que cela !)

Jusque-là tout était parfait …

Cela s’est légèrement compliqué lorsque nous sommes partis pour rejoindre l’hôtel situé à environ 16 km de la Crique.

En effet, Jacques s’est retrouvé avec un pneu arrière à plat après seulement 3 kilomètres !

C’est sans doute la loi des séries puisque j’ai vécu la même chose lors de ma dernière rando trail !

Donc démontage, changement de chambre puis remontage et là c’est le drame !

Suite à une mauvaise manip lors du remontage j’ai pincé la chambre !

Résultat rebelote ! Et les choses s’enchainent comme les changements et réparations des chambres à air !

Bref après avoir galéré un peu nous rejoignons enfin l’hôtel !

Le lendemain matin, nous reprenons le cours de notre rando et oublions cet épisode jusqu’à ce que, vers 11h30, Jacques s’aperçoive qu’il est encore à plat !

Nous voici donc encore bon pour un démontage en règle.

Cette fois tout se passe bien et nous repartons rapidement mais en 24h je viens de réparer plus de crevaisons que depuis les débuts de Trail-Découverte.

Il n’y a plus de doute, c’est la loi des séries !

Notre journée de balade moto se terminera sans problème.

Tout comme la troisième journée que je passerais avec Jacques puisque Jean-Emmanuel est pendant ce temps dans le train qui le ramène chez lui.

Jacques passera enfin une journée sans connaitre de crevaison ! Et en profitera à fond jusqu’au bout !

Malgré nos crevaisons en série, ce fut une rando que Jacques et Jean-Emmanuel ont rendus très agréable grâce à leur bonne humeur.

Flags Widget powered by AB-WebLog.com.