Le grand Nore !

Dimanche matin je retrouve Olivier , Daniel et Bernard pour une journée de rando trail .
Nous partons en direction de Carcassonne pour notre randonnée moto sur les crêtes du pic de Nore.
A notre arrivée le temps est plutôt clément
Nous commençons par quelques kilomètres de piste avant de rejoindre la route qui mène au pic de Nore .
Plus nous montons , plus la neige est présente , le froid commence a se faire sentir et en l’espace d’une petite poignée de kilomètres nous voici au beau milieu de l’hiver !
Le contraste avec le temps que nous avions a notre départ est saisissant !
La neige recouvre la route et notre progression devient délicate quand nous nous retrouvons devant le panneau indiquant  » col fermé  » Ooops !
Bison futé n’est plus ce qu’il était car pour avoir vérifié avant le départ le col n’était selon lui pas fermé
Après concertation avec Olivier Bernard et Daniel nous décidons de faire demi tour et de contourner le pic de Nore (en même temps vu la météo nous n’aurions pas vu grand chose une fois arrivé en haut)
donc va pour le plan B
Sauf que … quelques kilomètres plus loin le plan B est pire que le A ! non seulement il y a de la neige mais en plus elle est verglacée ! re Ooops ! re concertation et nous voici avec le plan C
le plan C consiste a redescendre dans la vallée pour rejoindre les pistes et faire le parcours dans le sens inverse jusqu’au gite du Ventajou où nous devons déjeuner
Nous quittons alors la neige et retrouvons sur les pistes des températures beaucoup plus agréables .
Notre rythme est plutôt rapide et c’est presque a l’heure pour le déjeuner que nous arrivons au refuge.
Daniel et Bernard ne sont pas mécontents de faire une pause après la montée sur le Ventajou qui, il est vrai est un peu physique .
L’après midi sera a l’image de notre matinée , pleine de surprise
Bernard et Daniel n’ayant aucune expérience du trail , de l’enduro ou du  tout terrain a moto en général s’en sont très bien sortis malgré des conditions pas forcement évidentes
Mais alors que nous empruntons des pistes quelque peu enneigées Daniel perd l’avant et se retrouve a terre
heureusement pas de bobo pour lui , nous redressons la pédale de frein du CRF 250 qui n’est pas aussi souple que Daniel et nous voici de nouveau en piste !
Peu de temps après c’est Bernard qui par pur esprit de camaraderie imitera Daniel mais dans une version plus humide puisque c’est au beau milieu ‘d une belle flaque d’eau qu’il a décidé de coucher la moto
la non plus pas de bobo pour Bernard; la moto aura elle besoin que nous lui changions le sélecteur de vitesse pour pouvoir repartir
heureusement pour Bernard ,notre randonnée touchant a sa fin et il pourra vite retrouver des vêtements secs et chauds
Malgré ces péripéties Bernard Daniel et Olivier se sont beaucoup amusé et ils ont bien l’intention de remettre ça Attention quand même car la pratique du trail peu être addictive !

Flags Widget powered by AB-WebLog.com.