L’ÉTÉ INDIEN !

 

Il est 8 h quand je retrouve Gérald et Jean Loup.
Nous prenons la route pour Saint Esteve lieu de départ de notre randonnée trail de trois jours.
Jean Loup et Gérald sont  père et fils , ils viennent de bordeaux.
C’est leur première expérience en trail , il n’ont jamais fait d’enduro ou de TT.
Nous commençons donc notre rando sur un rythme de balade histoire qu’ils puissent prendre en mains les CRF 250 L avant d’attaque les premières difficultés techniques .
Difficultés techniques  qui sont pour la plupart concentrées sur la première demie journée ,
le reste de la randonnée étant beaucoup plus roulante
L’avantage de nos motos de location c’est qu’elles sont très faciles de prise en main.
Elles passent partout avec une facilité déconcertante et du coup les difficultés de notre parcours du matin sont passées sans la moindre encombre !
Bon cela reste quand même physique et les quelques pauses sont appréciées par Gérald et jean Loup mais force est de reconnaître que pour une première ils s’en sortent très très bien !
Après cette matinée un peu physique l’après midi leur paraîtra facile, nous en profitons pour apprécier les paysages .
Le temps est au beau , il ne fait pas trop chaud en un mot c’est parfait !
Nous arrivons en fin d’après midi au gite .
Une petite douche et un bon repas bio plus tard , Gérald et Jean Loup n’ont pas eu de mal à trouver le sommeil
car en plus d’avoir fait de la moto trail toute la journée ils s’étaient pour cela levés à 3h du matin !
Apres un bon petit déjeuner nous attaquons notre deuxième jour de randonnée .
Il ne nous faut que quelques kilomètres de piste pour passer en Espagne.
Un arrêt café obligatoire pour profiter du soleil et de la vue et nous voici reparti en direction de Peralada  pour le déjeuner.
Jean Loup et Gérald ont pris leurs marques , ils ont les crf 250 bien en main et notre rythme est bon .
Après une longue pause déjeuner à Peralada nous voici repartis avec comme destination le bord de mer et une petit crique perdu au beau milieu du parc national du cap Creus .
Sur place il est difficile de croire que nous sommes au moins de Novembre .
Seule la température de l’eau mettra un coup d’arrêt a notre envie de baignade !
Les derniers kilomètres de piste pour retrouver notre hôtel seront grâce au coucher de soleil un moment magique.
La soirée sera estivale  ,glace en main , température douce et rues bondées de touristes  en ce week end de trois jours nous pourrions sans problème nous imaginer au mois d’août !
Le lendemain matin le soleil est encore de la partie .
Direction les hauteurs de Roses pour le point de vue , puis Cadaques et évidement le Cap Creus pour une petit café au bout du monde !
Nous progressons à bon rythme ,  après deux jours de pistes passés sur leurs petits trails Gerald et Jean loup sont comme des poissons dans l’eau .
Un petit restaurant atypique pour notre dernier déjeuner avant de nous diriger sur Collioure .
C’est Gérald qui nous ouvrira la piste se chargeant de la lecture du GPS.
Là je constate à quel point Gérald et Jean Loup ont progressé .
Le rythme de Gérald est rapide sans doute un peu trop car Jean Loup se fait surprendre par une bosse qui le déséquilibre et qui malgré trois tentatives de rattrapage se finira par une chute !
Bon rien de méchant , pas de bobo pour Jean loup juste une désagréable et  persistante sensation d’être mâché.
Le détail qui tue c’est que la piste se terminait quatre virages plus loin !
Mais cela ne gâchera pas la fin de notre rando et notre arrivée sur Coullioure et c’est au bord de mer que nous prendrons un dernier verre pour clore notre périple .

Flags Widget powered by AB-WebLog.com.